Le bio m’a tué


28/06/2011

Une bactérie mortelle se cachait dans des graines germées bio. Et ternit l’image vertueuse de cette filière. À raison ?

Après 43 décès, la crise sanitaire provoquée par la bactérie E. coli semble s’être calmée. Laissant derrière elle des séquelles économiques pour les producteurs de légumes, surtout espagnols, ainsi qu’une crise de confiance entre l’opinion publique allemande et leurs autorités sanitaires, accusées de mauvaise communication.[...]
Source : Moustique.be article « Le bio m’a tué » 28 juin 2011

PDF - 141 ko