Plein Champ

L’auteur s’attache à faire tomber les idées reçues sur le bio, il en fait le procès en dénonçant trois « mythes » : il serait meilleur pour la santé, respecterait davantage l’environnement et encouragerait le développement des petits agriculteurs. Gil Rivière-Wekstein estime que ces promesses ne sont pas tenues et que le consommateur délaissera ce secteur quand cette vérité éclatera. En Angleterre, on constate d’ailleurs, selon lui, une baisse d’intérêt des produits bio par les consommateurs.

PDF - 76.1 ko